Partenaires

CNRS
CIRESC

EHESS Université des Antilles et de la Guyane
paris-diderot Univ-Poitiers
Tubman


Accueil du site >

Conférence de Francine Saillant - "La question de la reconnaissance et de la réparation. L’exemple du mouvement noir brésilien"

Lundi 20 février 2017

par Nathalie Collain - 14 février

Conférence de Francine Saillant

"La question de la reconnaissance et de la réparation. L’exemple du mouvement noir brésilien"

20 février 2017 à 17h15

Fondation Maison des Sciences de l’Homme 190 avenue de France 75013 Paris Salle du Conseil B

Dans le cadre du cycle de conférences international « Diversité des expériences et causes communes », organisé par Manthia Diawara (NYU/IAAA) et Nicole Lapierre (CNRS/IIAC), sous l’égide de New York University, la Fondation Maison des Sciences de l’Homme et l’Institut du Tout-Monde. Voir : http://www.fmsh.fr/fr/c/8708 ou http://nyuiaaa.org/event-items/diverse-experiences-common-causes/ ou http://www.tout-monde.com/cycledecc.html

La question de la reconnaissance et des demandes de réparations eu égard aux injustices causées par les conséquences de l’esclavage ont été au cœur des revendications du mouvement noir au Brésil. L’exposé portera sur les luttes menées par ce mouvement en particulier dans les années 2010, sur les formes prises par les réparations en termes de pratiques sociales, culturelles, spirituelles et religieuses et enfin sur les significations de telles réparations. Les relations théoriques et empiriques entre droits et reconnaissance, puis réparations, seront proposées comme voies de réflexion pour l’analyse d’autres cas.

Francine Saillant, anthropologue, est professeur et chercheur émérite à l’Université Laval (Québec, Canada) et au Centre de recherches Culture Arts et Sociétés (CÉLAT). Auteur et organisatrice d’une trentaine d’ouvrages, elle a dirigé la revue Anthropologie et Sociétés ainsi que le CÉLAT. Ses travaux abordent des thèmes tels que ceux des droits humains, de la justice réparatrice, du racisme et de la discrimination et des relations interculturelles. Elle agit aussi à titre d’expert pour l’UNESCO.